Accueil
L'Entreprise
Vidéo
Nos Prestations
Les Réalisations
Actualités
Nous Localiser
Nous Contacter
 
Actualités - 16/08/2013
 
CLIQUEZ ICI POUR REVENIR EN ARRIÈRE
 
 A quoi ressemble la véranda version 2013 ?

Par Agnès Denoix-Molina  - Paru dans Maison Magazine de Mars / Avril 2013 - Publié le 22/04/2013

Lignes droites, toitures plates et puits de lumière, la véranda est plus contemporaine que jamais. Bioclimatique, bien isolée, voire motorisée, elle permet d'économiser l'énergie. Et se révèle confortable en toute saison.

1. La véranda est mieux conçue Construire une véranda aujourd'hui nécessite un important travail de réflexion en amont. Il ne s'agit plus de bâtir des "jardins d'hiver", glacières en janvier et serres en juillet, mais des pièces de vie habitables toute l'année. Sans pour autant alourdir la facture de chauffage et de climatisation. Alors, comment faire ? La réponse passe d'abord par une conception bioclimatique, qui tient compte du climat local, de l'orientation et de l'environnement de l'habitation. Il s'agit ensuite d'étudier avec soin l'isolation. La véranda 2013 dispose de vitrages très performants, qui évitent la sensation de froid à leurs abords, et d'une structure sans défaut, à rupture de pont thermique dans le cas d'une menuiserie aluminium. En toiture, il faut garantir l'isolation thermique (c'est par le toit que s'échappe une grande partie de la chaleur) et phonique (pour éviter d'entendre la pluie résonner dans toute la maison). Autre point à soigner : l'étanchéité à l'air. L'objectif est d'empêcher les fuites d'air, qui se situent principalement aux zones de contact entre la maison et la véranda, entre les parois verticales et la toiture, et au niveau des coulissants (malgré des joints d'étanchéité de plus en plus efficaces). Une fois la structure bien isolée et étanche, il faut penser à la ventilation, indispensable pour éviter condensation et surchauffe. Les extracteurs d'air se positionnent au point le plus haut de la toiture, les entrées d'air au bas des parois verticales. Automatisés, ils gagnent en efficacité. Enfin, la véranda actuelle ne s'imagine pas sans protection solaire.

2. Une véranda mieux intégrée Fini le temps des verrues adossées à la façade ! Conçue sur mesure, la véranda 2013 s'appuie de façon esthétique sur un ou deux murs de l'habitation (en épi ou en appui). Pour une intégration encore plus réussie, elle habille un angle (en L) ou s'encastre entre deux ailes de la maison (en U), façon puits de lumière.

3. Une véranda plus contemporaine L'heure est à la véranda d'architecte, aux lignes claires et graphiques. Jusqu'ici plutôt arrondis, les châssis adoptent des formes droites, très design. Les menuiseries de grande portée permettent d'obtenir de vastes hauteurs sous plafond, de larges baies coulissantes, etc. Les profilés en aluminium sont plus fins que jamais pour conserver un clair de vitrage maximal. Ils se colorent à l'infini, la tendance étant aux teintes sobres et nuancées, inspirées des matériaux naturels. La marque Technal vient ainsi de sortir "Downtown", une offre de 8 coloris inédits très urbains. Parmi eux, un blanc nacré, un gris aux reflets violets et un brun irisé. Quant aux modèles en bois, couleurs et traitements s'améliorent pour une plus grande durabilité.

4. Dans l'air du temps, la toiture plate Elle se distingue par son esthétique contemporaine et son efficacité énergétique, et permet d'agrandir la maison sans reprise de toiture. Ce type de véranda coûte en général deux fois plus cher qu'une véranda classique, car son mode de construction diffère : ossature en aluminium ou mixte (bois-aluminium) et toiture épaisse, composée de plusieurs couches isolantes. Elle peut être surmontée d'une verrière ou équipée de puits de lumière.

5. La véranda est mieux équipée Plus efficaces, les protections solaires sont aussi plus discrètes.Le brise-soleil à lames orientables - ou store vénitien extérieur - a la cote : fin et léger, il régule précisément l'apport de lumière. Les volets roulants sont plus esthétiques : on les dissimule dans des coffres minimalistes ou on les intègre aux chéneaux. On peut même les ajouter après avoir fini les travaux. Notamment avec des modèles Profils Systèmes. La domotique permet aux extracteurs d'air, aux ouvrants de ventilation et aux stores de fonctionner de façon automatique grâce à des capteurs spécifiques (pluie, vent, soleil, température, hygrométrie). Notamment avec des modèles France Fermetures, Franciaflex, Somfy. Intégrés au plafond, les spots à Leds dispensent une lumière raffinée, modulable et économe.

6. Entre ombre et lumière Pour la toiture, il existe divers matériaux de remplissage. Les panneaux opaques (panneaux sandwichs)sont plus ou moins épais en fonction de leurs performances. Souvent bicolores (intérieur clair/extérieur ardoise ou tuile), ils peuvent être équipés de spots Leds intégrés. Les panneaux translucides en polycarbonate sont bon marché, mais ils restent moins esthétiques que le verre. Les vitrages. Choisissez-les très performants, avec protection solaire et si possible fonction autonettoyante. Ils nécessitent, sauf en exposition nord, l'usage d'une protection solaire mobile (volet, store ou brise-soleil).

Article disponible à la page suivante : http://www.cotemaison.fr/extension-combles-verandas/veranda-bioclimatique-isolation-motorisation-tout-savoir-sur-la-veranda-2013_17770.html